La tombe d’Alain Bashung ressemble à un disque vinyle

Un disque, son centre, des chansons séparées par des silences, belle métaphore

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *